Glossaire

  • Algologie : étude scientifique de la douleur – dict. Antidote
  • Amphibologie : phase provoquant une ambiguïté de sens.
  • Analogique : Communication concrète, directe, évocatrice, imagée, universelle à l’opposé du numérique).Mode de communication imagée qui fait place aux nuances, il est beaucoup plus évocateur de sens et, contrairement au mode digital, il peut s’apprendre sans trop de conviction (Michel Kérouac).
  • Anamnèse : ensemble des renseignements fournis par le sujet sur son passé et l’histoire de ces troubles. C’est la première phase de la séance durant laquelle l’accompagnant procède à un recueil d’informations et la mise en place de la technique résolutoire.
  • Ancrage : association d’un stimulus externe, reproductible à volonté, à un « état interne » observé. Permet déclenchement de cet état interne. L’ancrage peut-être spontané et naturel. C’est une ancre qui est active, ce qui permet de faire surgir l’expérience à laquelle elle a été initialement associée.
  • Ancre : c’est une formation et une réponse sensorielle émise par auto-suggestion ou pas hétéro-suggestion (qui vient de l’extérieur)
  • Apprentissage : chez une personne, le canal préférentiel d’intégration, de synchronisation et d’appréciation de l’environnement qui influence son mode de communication avec notre monde.
  • Associé : être dans l’expérience en tant qu’acteur. Lorsqu’on est associé cela génère des sensations physiques.
  • Atonie : grande mollesse ou lourdeur du corps, un des signes de transe hypnotique (surtout chez les personnes qui fonctionnement kinesthésique).
  • Attention sélective : augmentation de la capacité à se focaliser, permettant, dans le cadre d’une séance d’hypnose, une réaction accrue aux suggestion de l’hypnothérapeute.
  • Auditif : un des types de modalité sensorielle retenue à l’évaluation neurosensorielle.
  • Auto-hypnose : méthode d’induction hypnotique dont on est soi-même l’auteur. Elle permet un travail sur soi, sans l’intervention d’une tierce personne. Processus autonome de modification de l’état ordinaire de conscience. Souvent moins forte qu’une séance guidée, l’auto-hypnose permet toutefois d’atteindre de nombreux objectifs personnels et décuple la créativité.
  • Bénéficie secondaire :ce sont les avantages, profits qu’un sujet récolte grâce au maintien de sa condition.